• 4.0€

  • ou

JUBILé - Grezo i disgustos

"Enregistré live en oubliant pas d’indiquer l’heure: de 15H – 18H du 14 novembre 2007. Le son est très brut. Nous livre un moment d’intimité très vif. Ce qui paraît être obsolète à la production y submerge nous discothèque. JUBLILE s’adonne à surprendre spontanéité, un sens direct de la répartie, un rien pour se défouler. Certains détesteront cet organe qui hurle sans esthétique mélodique. Redonne alors à l’inverse tout ce qu’on peut entendre en ce-moment donc JUBILE en devient une vraie excitation. Les six titres se présentent sous le même format sans laisser quelque chose de déjanter d’une noise – au profile post hard core. Un groupe qui procure cette urgence. Je lui accorde tout. Bravo." Grégory SMETS (Uproar For Veneration zine numéro 5) "Pfiou, ça c'est dur au mal, plutôt rêche, le genre de disque qui gène aux entournures, qui brave les interdits en offrant en pâture le côté sombre de chacun d'entre nous. Ca braille, ça cri, ça agresse, ça éructe, ça se plaint, c’est donc fort en gueule, sur des orchestrations noïsy rock malfamées et puissantes. A ce genre de zicos (ils sont deux) devrait automatiquement être offert l'Allocation Adulte Handicapée, les esprits sont tourmentés, une prise en charge adaptée, un bon centre de désintoxication spécialisée en déprimes chroniques ou délires en tout genre me parait nécessaire. Se mettre à nu, offrir son âme et son corps au premier venu c'est grave, prévenons le préfet la bête se fait mal ! ! !" (NQB).zine Cafzic